GYNÉCOMASTIE

  • 2 méthodes : lipoaspiration ou résection de la peau en excès
  • bilan endocrinien préopératoire
  • retentissement psychologique
  • prise en charge possible

La cure de gynécomastie permet de réduire une hypertrophie de la glande mammaire présente chez certains hommes et souvent mal vécu.

PRINCIPES D’UNE CURE DE GYNÉCOMASTIE

La gynécomastie correspond à l’apparition de « seins » chez l’homme. Ce phénomène est lié à un développement anormal des glandes mammaires, causant une hypertrophie. Elle peut être de deux origines :

  • d’origine graisseuse (adipomastie): elle est en majorité liée au surpoids, mais peut également être liée au contraire, à une perte de poids importante en peu de temps ;
  • d’origine glandulaire : développement hormonal anormal, pathologies endocriniennes, prise de médicaments, …).

Il peut être symétrique ou unilatérale (d’un seul côté) et un bilan par un endocrinologue pour retrouver la cause doit vous être prescrit

Selon l’examen clinique et la situation précise (excès de glande ou de graisse, ou les deux), le chirurgien esthétique pourra envisager différentes techniques d’intervention.

Différents gestes peuvent être alors associées et expliquées à la consultation (cicatrice au niveau de l’aréole, liposuccion, résection étendu de peau..) .

ÉTAPES D’UNE CURE DE GYNÉCOMASTIE

AVANT L'INTERVENTION

Deux consultations pré-opératoires sont nécessaires avec un chirurgien plasticien pour toute opération mammaire, ainsi qu’une consultation avec un médecin anesthésiste.

Une mammographie et/ou une échographie, et un bilan hormonal devront être réalisés afin d’éliminer une cause secondaire.

Des photos avant-après de la gynécomastie seront réalisées.
Un vêtement compressif type « boléro » est alors prescrit.

Les consignes pré-opératoires en cas de chirurgie du sein sont les suivantes :
Arrêt du tabac minimum 1 mois avant jusqu’à 1 mois après l‘intervention pour réduire le risque de nécrose et de complications.

Arrêt de tout traitement anticoagulant ou antiagrégant 15 jours avant

L'INTERVENTION

Selon l’importance de la gynécomastie, plusieurs méthodes sont possibles et leur durée peuvent aller de 30 min à 1h30 avec la présence de cicatrices plus ou moins visibles avec du plus simple au plus compliqué :

– lipoaspiration et résection du noyau glandulaire avec cicatrcie péri-aréolaire inférieur (intervention possible en ambulatoire)

– résection de la peau en excès et de la glande mammaire avec cicatrice sous mammaire et périaréolaire (hospitalisation recommandée)

APRÈS L'INTERVENTION

Le traitement d’une gynécomastie peut être douloureux avec des courbatures ressenties durant les premiers jours, mais un traitement antalgique adapté à l’intensité de la douleur sera prescrit.
Les patients peuvent sortir le lendemain voire le soir même de l’intervention.

Un œdème et des ecchymoses au niveau de la poitrine apparaissent dans les jours suivants.
Selon les gestes pratiqués, de soins infirmiers peuvent ou non être nécessaires, les douches sont autorisées dès le lendemain. Les bains sont déconseillés pendant 1 mois.
Les fils sont résorbables et sous la peau, donc aucun fils n’est à faire retirer.
Le boléro de contention devra être porté durant 6 semaines jour et nuit, afin d’éviter les mauvaises cicatrisations.
En fonction du métier, l’arrêt des activités professionnelles est préconisé pour une durée de 15 jours, 6 semaines pour les activités physiques.
Des consultations régulières seront planifiées avec le Docteur REINBOLD (en général à 1 semaine, 1 mois, 3 mois, 6 mois et un an).
Les expositions solaires sont déconseillées sur les cicatrices pendant au moins 1 an.

QUESTIONS FRÉQUENTES

La gynécomastie peut-elle récidivée ?

En l’absence de troubles hormonaux et de prise de poids importante, la gynécomastie ne récidive pas

Peut-on avoir des troubles de la sensibilité ?

La cure de gynécomastie peut entraîner des troubles de sensibilité en post-opératoire immédiat avec un aspect cartonné au toucher et des indurations notamment après lipoaspiration. Sensations qui s’atténue au bout de 3 mois

Peut-on réduire la taille des aréoles ?

Oui, il est tout a fait possible de réduire leur taille au prix d’une cicatrice périaréolaire

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *