NEZ – RHINOPLASTIE

  • Non douloureux
  • Chirurgie esthétique ou réparatrice
  • Résultat à 1 an

Qu’elle soit esthétique ou réparatrice, la rhinoplastie permet de corriger les défauts acquis ou constitutionnels de la pyramide nasale pour améliorer l’esthétique du nez et éventuellement les troubles respiratoires associés à une déviation.

PRINCIPES DE LA RHINOPLASTIE

Au terme d’un examen clinique personnalisé, il sera possible de proposer la technique la plus adaptée à votre demande, traiter spécifiquement une bosse, une pointe trop proéminente, un nez trop large, une déviation, avec toujours comme objectif de préserver l’harmonie du visage, être en cohérence avec la personnalité et éviter d’obtenir l’aspect voyant caractéristique des nez refaits trop fins et pincés.

La rhinoplastie peut être réalisée seule ou en association avec une génioplastie (chirurgie du menton) pour optimiser le profil.

Dans le cas d’un défaut mineur, il sera toujours possible d’envisager les injections d’acide hyaluronique au cabinet et éviter la chirurgie plus lourde.

L’objectif de toute chirurgie du nez est l’obtention d’un nez d’aspect naturel, ayant des rapports harmonieux avec les traits du visage. Il doit être en accord avec la psychologie et à la personnalité du patient, en répondant à ses demandes, en définissant le résultat idéal pour le patient.

ÉTAPES DE LA RHINOPLASTIE

AVANT L'INTERVENTION

  • Deux consultations pré-opératoires avec un chirurgien plasticien sont nécessaires pour une rhinoplastie, ainsi qu’une consultation avec un médecin anesthésiste.
  • Des photos préopératoires de votre nez seront réalisées.
  • Les consignes pré-opératoires pour l’opération du nez sont les suivantes :
  • arrêt du tabac minimum 1 mois avant jusqu’à 1 mois après l‘intervention pour réduire le risque de nécrose et de complications.
  • arrêt de tout traitement anticoagulant ou antiagrégant 15 jours avant.

L'INTERVENTION

  • La rhinoplastie se déroule sous anesthésie générale.
  • Sa durée peut varier de 45min à 2h en fonction des corrections à apporter.
  • Le Dr Reinbold réalise lui-même l’intervention

APRÈS L'INTERVENTION

  • La chirurgie esthétique du nez n’est pas douloureuse et c’est plutôt l’impossibilité de respirer par le nez qui est la plus désagréable le premier jour
  • Les patients peuvent sortir le lendemain voire le soir même de l’intervention.
  • On observe, surtout au niveau des paupières, l’apparition d’un gonflement et parfois des bleus dont l’importance et la durée varient d’un individu à l’autre.
  • Les mèches sont retirées le premier jour par le Dr Reinbold -Un plâtre est retiré entre le 7ème et le 10ème jour
  • Les soins des premiers jours consistent à rincer les fosses nasales au sérum physiologique mais il est INTERDIT DE SE MOUCHER jusqu’à l’ablation du plâtre
  • Les premiers jours, le nez apparait encore massif à cause de l’œdème, associé à une gêne à la respiration dû au gonflement des muqueuses et à la formation de croûtes dans le nez.
  • Le retour à une vie sociale peut s’estimer entre 10 et 15 jours.
  • Il faudra se protéger du soleil les premières semaines, tant qu’il persistera des ecchymoses.
  • Les sports et activités violentes sont à éviter les 6 premières semaines
  • Des consultations régulières seront planifiées avec le Dr Reinbold (en général 1 semaine, 1 mois, 3 mois, 6 mois et un an).
  • Le résultat définitif ne se voit réellement qu’au bout d’un an

QUESTIONS FRÉQUENTES

La Rhinoplastie peut-elle être prise en charge par l’assurance maladie ?

Le critère de prise en charge de la rhinoplastie par l’assurance maladie est que l’anomalie doit être : liées à des troubles fonctionnels ou des malformations : séquelles de fente labio-alvéolaire et autres malformations nasales, problèmes de ventilation liés à la valve nasale, séquelles de traumatisme nasal (ensellure, déviation…). Un scanner de la filière nasale sera souvent réalisé afin d’objectiver une déviation de la cloison.

Quelles cicatrices pour une rhinoplastie ?

Elles sont cachées, le plus généralement à l’intérieur des narines ou sous la lèvre supérieure. Dans quelques cas, votre chirurgien peut être amené à réaliser une incision au niveau de la columelle (pilier qui sépare les deux narines) afin de réaliser une rhinoplastie « ouverte » ou encore cachés à la base des narines dans le cas d’une diminution de taille des narines.

Peut-on traiter une gêne respiratoire avec une rhinoplastie ?

En cas d’obstruction nasale ou de gêne la respiration, elles pourront être traitées dans le même temps opératoire, lorsqu’elles sont dues à une déviation de la cloison ou à une hypertrophie des cornets. Cela s’appelle une septoplastie associée ou septorhinoplastie, turbinectomie pour les cornets.

Peut on associer des gestes à une rhinoplastie ?

On peut réaliser dans le même temps qu’une rhinoplastie, une chirurgie du meton (génioplastie) dans le cadre d’un traitement complet du profil, ou profiloplastie. On peut également réaliser tous les actes de chirurgie esthétique du visage comme une chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), un lifting du cou, un lipofilling, ou encore des soins de médecine esthétique (peeling, botox, acide hyaluronique…).

Quelles alternatives à une rhinoplastie ?

Oui, il est tout à fait possible de refaire un lipofilling du visage, soit quelques années plus tard, soit rapidement si la fonte de la graisse, qui est imprévisible, a été trop importante lors de la première intervention.

Quelles complications sont possibles ?

La complication principale concerne l’imperfection de résultat. Elle peut être lié à des phénomènes cicatriciels inhabituels ou de réactions tissulaires inattendues.
Une reprise est possible pour correction entre 6 et 12 mois après la chirurgie parfois sous anesthésie locale.

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *