• PROTHÈSES DE MOLLET

    • Regalbe le mollet
    • Résultat naturel
    • Petite cicatrice, bien dissimulée, quasi-invisible
    • Embelli les jambes

    Beaucoup de personnes sont complexés par des mollets fins et des jambes maigres. Grâce à la création des prothèses de mollets et du lipofilling, ces imperfections peuvent se résoudre aisément en augmentant le gelbe du mollet en interne et en externe, avec un résultat très naturel. La prothèse augmente ainsi le galbe des muscles du mollet, en les harmonisant parfaitement sans qu’elle soit discernable à la vue ou au toucher.

    PRINCIPES DES PROTHÈSES DE MOLLET

    La prothèse de mollet permet de donner une bonne définition du mollet en interne et en externe.

    Les prothèses sont de forme ovale et allongée et plusieurs tailles et volumes sont disponibles (de 60 à 220 cc). Le gain moyen de diamètre au niveau du mollet est de 3 à 4 cm. Les prothèses sont remplies de gel de solicone cohésif (pas de fuite en cas de rupture contrairement aux anciennes générations de prothèses). Ces prothèses n’entraînent ni cancer ni maladie auto-immune. Elles peuvent se rompre au bout de plusieurs années (en moyenne 10 à 15 ans, parfois plus de 20 ans) et il faut alors les changer.

    Une prothèse est implantée au niveau du muscle gastrocnémien interne (jumeau interne) à la face interne du mollet. Parfois une 2ème prothèse est implantée sur la même jambe, au niveau du muscle gastrocnémien externe à la face externe du mollet.

    Pour éviter toute visibilité de l’implant la cicatrice de 3 cm est située derrière le genou, au niveau du creux poplité, horizontale au niveau du pli naturel présent à ce niveau. La prothèse est placée sous l’aponévrose qui recouvre le muscle afin de la dissimuler le plus possible. La prothèse ne doit pas se voir.

    ÉTAPES D’UNE INTERVENTION DE PROTHÈSE DE MOLLET

    AVANT L'INTERVENTION

    Le Dr Reinbold vous verra obligatoirement au cours de deux consultations préopératoires avant tout chirurgie de prothèse de mollets comme pour toute chirurgie de la silhouette

    Un consultation d’anesthésie sera aussi nécessaire

    Des photos preop et postopératoires de votre silhouette seront réalisées

    Une ordonnance pour des bas de contention et des talonnettes (chez l’homme) vous sera remis

    Les recommandations pré-opératoires sont:

    Sevrage tabagique 6 semaines avant et 6 semaines après l’intervention de façon à réduire le risque de mauvaise cicatrisation, hématome, infection

    Arrêt de l’aspirine et des traitements anticoagulant 7 jours avant la chirurgie

    L'INTERVENTION

    La chirurgie se déroule sous anesthésie générale

    La durée de l’intervention est d’environ 1H 

    Un pansement sec simple est mis en place en fin d’intervention sans drain

    APRÈS L'INTERVENTION

    L’intervention peut être douloureuse les premiers jours surtout en cas de prothèse de grand volume. Toutefois, les douleurs sont grandement diminuées par des anatlgiques de niveau 2.

    La sortie se fait le lendemain de l’intervention

    Des gonflements, oedemes et bleus apparaissent quelques jours suivant l’intervention

    Le port de bas de contention doit être respecté nuit et jour pendant un mois afin de limiter le risque de phlébite et de garder les implants en bonne position

    Le port de talon chez les femmes, de talonnette chez l’homme est vivement conseillé les 7 premiers jours de façon à détendre les muscles. 

    Les pansements sont à changer tous les jours par une infirmière à domicile pendant 15 jours. Tous les fils sont résorbables

    Des injections d’anticoagulants afin de prévenir le risque de phlébite sont aussi réalisées par l’infirmière

    Un arrêt de travail est préconisé pour une durée de 3 semaines à un mois

    La reprise progressive de toute activité physique sera possible après 6 semaines

    Des visites postopératoires seront programmées avec le Docteur REINBOLD (15jours, 3 mois, 6 mois).

    La cicatrice devient mature au bout d’un an et demi et necessite une photoprotection pendant toute cette durée

     

    QUESTIONS FRÉQUENTES

    Quels sont les différents types de prothèses ou implants de mollets ?

    Les prothèses de mollets sont toutes de forme oblongue et symétriques, ce qui recréer harmonieusement le contour du muscle. Il existe plusieurs tailles de prothèses, différentes en termes de longueur, de volume, de diamètre et de projection (de 60 à 220 cc). Leur choix dépend des désirs du patient et de ses mensurations, à discuter avec le chirurgien.

    Où se situe la cicatrice d’une augmentation des mollets par prothèse ?

    La cicatrice fait environ 4 cm et est placée en interne dans le sillon du creux poplité, situé derrière le genou. Une fois la cicatrisation terminée, elle est quasi invisible.

    Où sont placées les prothèses de mollets ?

    Les prothèses de mollet sont placées dans la loge musculaire du jumeau interne, du jumeau externe ou les deux. On place ainsi une prothèse en interne, ou une prothèse en externe, voire 2 prothèses si nécessaire. Cette localisation permet de limiter grandement les saignements, les écoulements, les risques d’infection et de nécrose, ainsi que la mise en place de drains. C’est de nos jours la technique la plus réalisée.

    De cette localisation découle également l’aspect totalement naturel d’une augmentation par prothèses de mollets, et cela aussi bien au niveau visuel qu’à la palpation, car on augmente une loge déjà présente anatomiquement.

    Peut-on sentir la prothèse au cours des activités sportives ?

    Non, une fois l’implant intégré, toutes les activités y compris sportives peuvent être reprises, sans aucune sensation particulière. Les patients oublient totalement leurs prothèses, étant invisibles, non palpables et non ressenties.

    Peut-on associer d’autres gestes ?

    Oui, il est fréquent d’y associer un lipofilling (autrement dit une réinjection de graisse), soit au niveau des mollets mêmes, pour avoir une augmentation encore plus importante, soit sur des zones non augmentées par les prothèses (la cheville dans la plupart des cas, mais aussi parfois au niveau des genoux, des cuisses, des pieds…).

    Existe-t-il une alternative à l’augmentation des mollets par prothèses ?

    Oui, on peut pratiquer un lipofilling exclusif du mollet, sans prothèse, généralement indiqué pour les petites augmentations. Plusieurs séances sont souvent nécessaires. On peut également réaliser une augmentation par produit de comblement en médecine esthétique, tel que l’acide hyaluronique ou Macrolane. L’avantage principal est sa réalisation possible au cabinet, sous anesthésie locale, mais sa durée est temporaire.

    Quelle est la durée de vie des prothèses de mollet ?

    En cas de rupture uniquement, le mollet peut perdre son galbe et sa fermeté. La durée de vie de la prothèse est imprévisible, pouvant parfois aller jusqu’à 20 ans. A noter qu’en cas de rupture, le gel cohésif reste en place dans la loge et ne s’écoule pas. Le changement se fait alors sans urgence.

    VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

    2 Commentaires

    1. Bonjoir, j’ai 58 ans et j’ai toujours été complexée par mes tibias arqués, j’ai vu récemment que dans certains cas on pouvait réduire ce problème en augmentant les mollets par des implants, ce qui permet de corriger le problème. Est-ce possible ? Si oui, je souhaiterai un RDV.

      Réponse
      • Bonjour,
        Les jambes arquées sont plutôt dues à une déformation osseuse qui ne peut être corrigée par les implants malheureusement
        Bien cordialement

        Réponse

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *