INJECTIONS DE PRP

Un traitement par injection de concentrés plaquettaire ou PRP (PRP : Plasma riche en plaquettes) consiste à injecter son propre sérum enrichi en plaquettes après prélèvement sanguin et centrifugation du sang.
Les plaquettes, riches en facteurs de croissances, sont utilisées en médecine pour la réparation tissulaire au niveau articulaire et musculaire.
Dans le domaine de la médecine esthétique et anti-âge, une injection de PRP permettra d’améliorer les cicatrices et les vergetures, de rajeunir la peau du visage et du corps par régénération tissulaire, et de stimuler la repousse des cheveux.

 

PRINCIPES DES INJECTIONS DE PRP

Grâce au propre sang du patient, les injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) permettent une réjuvénation naturelle de la peau. Celle-ci devient alors plus tonique, plus souple, les rides sont atténuées, la peau gagnant en élasticité et fermeté.

De plus, le teint est homogénéisé (au niveau des cernes notamment). Injecté dans le cuir chevelu, le Plasma Riche en Plaquettes (PRP) réactive les bulbes des cheveux favorisant ainsi leur repousse.

En médecine esthétique, les injections de PRP permettent d’atténuer les cicatrices et les vergetures, de rajeunir la peau du visage et du corps par régénération des tissus, mais également de stimuler la repousse des cheveux.

Depuis décembre 2017, le Ministère de la Santé a interdit toute utilisation à visée non médicale ou non scientifique (donc esthétique) de tissus, cellules et produits dérivés du sang, selon l’article L.1241-1 du Code de Santé Publique, malgré les résultats d’études cliniques encourageants. C’est pourquoi, la prise en charge par PRP ne concerne que l’alopécie modérée à sévère ou des cicatrices cutanées avec répercussions psychiques, ainsi que les troubles de trophicité vaginale entrainant sécheresse et douleur intime chez la femme, car il s’agit d’un traitement à visée thérapeutique.

LES INJECTIONS DE PRP

Riche en facteurs de croissance, le plasma stimule le mécanisme de régénération de la peau en restaurant la texture, la structure et l’élasticité, tout en ralentissant son processus de vieillissement.

Le plasma riche en plaquettes (PRP) est utilisé pour :

  • Améliorer la texture, la densité et la luminosité de la peau (diminuer les taches brunes liées aux rayons UV ainsi que les rougeurs),
  • Réduire les rides, ridules et cernes,
  • Améliorer l’aspect des cicatrices d’acné ou des cicatrices post-traumatiques (vergetures, marques chirurgicales, ..),
  • Stimuler la repousse de cheveux,
  • Augmenter la synthèse ou la régénération des fibres élastiques de la peau et du collagène au niveau du cou, du décolleté et des mains.

ÉTAPES DE L’INJECTION DE PRP

AVANT L'INTERVENTION

Au cours d’une première consultation, un diagnostic de la qualité de la peau est établi, permettant d’analyser précisément et objectivement l’état de la peau sur la base de plusieurs critères.

Avant l’intervention, la zone à traiter doit impérativement être démaquillée et sèche. La prise d’aspirine doit être évitée pendant les 24 heures qui précèdent la séance.

L'INTERVENTION

Le chirurgien prélève une petite quantité de sang sur le patient. Le tube prélevé est ensuite disposé dans une centrifugeuse. Ce processus est utilisé pour séparer les plaquettes et plasma des globules rouges et blanc.

Le sang est composé de 3 types de cellules : les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes. Dans ce cas, seuls les plaquettes vont être utilisées et réinjectées.

Le chirurgien injecte ensuite le plasma riche en plaquettes (PRP) dans les zones à traiter. Le plasma injecté va agir sur les zones traitées et les rendra plus fermes en les rajeunissant.

La durée de la séance est d’une demi heure à 45 minutes. Pour un résultat optimal, le traitement sera pratiqué une fois par mois pendant 3 mois.

APRÈS L'INTERVENTION

La reprise d’activité est quasi-immédiate.

CONTRES-INDICATIONS

Pour les patients souffrant d’une maladie auto-immune, de sang ou de la peau, ce traitement n’est pas recommandé. Pour les femmes enceintes ou qui allaitent, il est impossible, aucune étude n’ayant encore été effectuée sur ce traitement.

Pour les patients sous antibiotiques, antidépresseurs ou favorisant la sensibilité à la lumière, ce traitement n’est pas conseillé non plus.

 

RISQUES DE COMPLICATIONS

L’injection de PRP (Vampire lift) est une intervention non-invasive et 100% naturelle. Elle comporte ainsi très peu de risques et complications.
En outre, des ecchymoses, des irritations, des inflammations, des rougeurs, des œdèmes peuvent subvenir après les injections. Cependant, ils disparaîtrons quelques jours après le traitement.

 

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *