SYNDROME DE POLAND

  • Lipofilling ou prothèse thoracique sur mesure
  • Gain morphologique et psychologique important

Le syndrome de Poland est une malformation du thorax et du sein mal connue, pouvant engendrer de nombreux complexes sociaux et personnels. Depuis peu, le lipofilling et les implants sur mesure ont révolutionnés le traitement du syndrome de Poland, permettant une chirurgie simple et rapide, sans séquelles avec pour autant
un résultat naturel.

PRINCIPES DE L’INTERVENTION

Il s’agit d’une malformation rare (1 cas pour 30000 naissances), d’étiologie inconnue, caractérisée principalement par une absence partielle ou totale du muscle grand pectoral, présent aussi bien chez l’homme que chez la femme. A cette malformation peut s’associer des malformations des côtes et du cartilage costal, des autres muscles de la région (petit pectoral, grand dorsal…), de la glande mammaire et de la plaque aréolo-mamelonnaire, et même de la main homolatérale.

Beaucoup de classifications sont décrites mais la plus utilisée par les chirurgiens est cette de Grolleau en 3 grades :

  • grade I : forme bénigne, la moitié des cas, le quandrant inféro-interne du sein est absent et l’aréole regarde alors vers le bas et le dedans. Le sein à la forme d’un S italique. La correction chirurgicale est aisée.
  • grade II : les 2 quadrants inférieurs du sein sont absents et l’aréole regarde vers le bas. 1/4 des cas.
  • grade III : forme sévère et correction difficile, les 4 quadrants sont déficients et le sein prend alors la forme d’un tubercule hypotrophique.

Dans la plupart des cas, les patientes se plaignent d’une malformation du sein et les patients d’une malformation du thorax. Il existe donc une variété importante de malformations, chaque cas est unique et nécessite donc un traitement unique.

Il existe une multitude de traitements, dépendant de l’importance de la déformation.

Pour être simple :

  • pour les hommes : un lipofilling ou une prothèse de thorax sur mesure.
  • pour les femmes : un lipofilling, une prothèse de thorax sur mesure, une prothèse mammaire ou d’expansion, et au plus un lambeau type grand dorsal.
  • pour l’aréole : si elle n’est pas en place, on peut la regreffer.

Pour en savoir plus sur ces différentes méthodes, consultez les différentes fiches disponibles sur notre site (augmentation mammaire par prothèse, lipofilling, reconstruction mammaire par lambeau grand dorsal).

TRAITEMENT DU SYNDROME DE POLAND

La technique est fonction du grade.

Pour les grades I, on fait appel aux techniques de redistribution glandulaire classiques par cure de ptose mammaire ou réduction mammaire avec des cicatrices au niveau de l’aréole et parfois verticales. Un lipofilling ou des prothèses mammaires sont parfois nécessaires. Une geste de réduction de l’aréole est souvent associé.

Pour les grades II, les techniques de cure de ptose sont utilisées et associées à un lipofilling ou à la pose d’un implants mammaire et à une réduction de l’aréole. La cicatrice est au niveau de l’aréole et parfois verticale.

Pour les grades III, l’intervention est plus complexe et il est souvent nécessaire de réaliser 2 interventions à 3 ou 6 mois d’intervalle. Des plasties d’abaissement du sillon sont utilisées, associées aux techniques de plastie mammaire, de cure de ptose. La mise en place de prothèses mammaires ou d’un lipofilling voire des 2 techniques à la fois est quasiment indispensable. On utile parfois des lambeaux locaux ou des prothèses gonflables (expandeurs). Les cicatrices sont variables, au niveau de l’aréole et parfois uen verticale est nécessaire.

Seul un examen minutieux de votre poitrine permet de définir la stratégie de prise en charge et la technique à utiliser.

ÉTAPES DE L’INTERVENTION

AVANT L'INTERVENTION

Deux consultations préopératoires avec un chirurgien plasticien sont nécessaires pour toute opération thoracique, ainsi qu’une consultation avec un médecin anesthésiste.

Des photos avant après du syndrome de poland seront réalisées.

Un vêtement de contention type gilet sera prescrit.

Les consignes préopératoires en cas de chirurgie des malformations thoraciques sont les suivantes :

Arrêt du tabac minimum 1 mois avant, et jusqu’à 1 mois après l‘intervention
pour réduire le risque de nécrose et de complications.

Arrêt de tout traitement anticoagulant ou antiagrégant 15 jours avant.

L'INTERVENTION

L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

Sa durée est d’environ 1h à 1h30

APRÈS L'INTERVENTION

La mise en place d’une prothèse thoracique est peu douloureuse, d’autant plus avec les antalgiques adaptés.

Les patients sortent le lendemain, voire le surlendemain de l’intervention.

Un œdème et des ecchymoses au niveau du thorax apparaissent dans les jours suivants.

Aucun soin infirmier n’est nécessaire après l’intervention.

Les douches sont autorisées dès le lendemain. Les bains sont déconseillés pendant 1 mois.

Les fils sont résorbables et sous la peau, donc aucun fils n’est à enlever.

Le gilet de contention devra être porté durant 6 semaines jour et nuit, afin d’éviter les mauvaises cicatrisations.

Les expositions solaires sont déconseillées sur les cicatrices pendant au moins 1 an.

En fonction du métier, l’arrêt des activités professionnelles est préconisé pour une durée
de 15 jours, 3 mois pour les activités physiques.

Des consultations régulières seront planifiées avec le Dr REINBOLD
(en général 1 semaine, 1 mois, 3 mois, 6 mois et un an).

QUESTIONS FRÉQUENTES

Peut-on réaliser une augmentation mammaire par prothèse après un traitement de syndrome de Poland
par implant sur mesure ?

Oui, il est tout à fait possible de réaliser une augmentation mammaire par implants mammaires ou par lipofilling, mais pas dans le même temps opératoire. Il faut généralement attendre 6 mois.

Peut-on réaliser un traitement de syndrome de Poland par implant sur mesure après une autre méthode type lipofilling, prothèse mammaire ou lambeau ?

Oui, le cas de reprise chirurgicale avec mise en place d’un implant sur mesure pour insatisfaction suite à ces techniques est de plus en plus fréquent. Il n’y a aucun problème pour mettre en place un implant, car le design de celui-ci s’adapte aux modifications du thorax. De plus, on reprend les cicatrices déjà présentent.

Quel est le délai entre la première consultation et la chirurgie ?

Ce délai dépend de la fabrication de la prothèse sur mesure. Il faut en effet environ 2 mois pour fabriquer et mettre en condition l’implant avant de le mettre en place.

Y-a-t-il un retentissement fonctionnel du syndrome de Poland ?

Non, aucun retentissement sur la mobilité du thorax ou du membre supérieur ni sur les fonctions respiratoires n’a été mis en évidence.

Y-a-t-il un retentissement psychologique ?

Parfois, la déformation est si importante qu’elle est vécue comme un handicap esthétique. Le retentissement psychologique pouvant empêcher toute apparition torse nu, que ce soit en public (piscine, plage, vestiaire…) ou en privé, allant jusqu’au complexe social et personnel.

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *