• PROTHÈSES MAMMAIRES À LYON

    • Très populaire
    • Grand taux de satisfaction
    • Apporte du volume et de la projection au sein

    L’augmentation mammaire par prothèses est un grand classique de la chirurgie esthétique du fait de son grand taux de satisfaction pour des complications minimes aujourd’hui.

    Cette intervention de chirurgie esthétique consacrée à l’augmentation des seins est pratiquée depuis maintenant plus de 40 ans. La sécurité de cette pratique a beaucoup augmenté au fil du temps, tout comme les résultats, qui sont de plus en plus précis et naturels. L’augmentation mammaire par prothèses (ou implants) s’adresse à toutes les femmes, qu’elles aient une poitrine peu développée à cause de leur morphologie, un allaitement, ou bien suite à une grossesse et une prise de poids suivie d’une perte de poids importante.

    En 2017, l’augmentation mammaire était l’intervention la plus pratiquée en chirurgie esthétique, devant la liposuccion et la blépharoplastie (chirurgie esthétique des paupières)

    PRINCIPES DE L’AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHÈSES

    L’hypotrophie mammaire se définit comme une insuffisance de volume du sein par rapport à des standards personnels ou socioculturels. Le volume moyen du sein standard se situe entre 300 et 350 ml, soit un bonnet « C ». La notion d’hypotrophie peut être subjective et en rapport avec l’image corporelle. C’est ainsi que l’on a des demandes d’augmentation mammaire sur des seins de volume normal, voire des demandes de volume excessif qu’il faut essayer de pondérer. Les demandes courantes portent sur des bonnets A ou B. Un bonnet inférieur à A est une aplasie pouvant être prise en charge par les caisses: le différentiel (delta) tour de poitrine/tour de thorax est inférieur à 5 cm.

    Le conseil souvent proposé et accepté par les patientes avec enthousiasme est d’espérer des seins « érotiques mais sans excès » soit un bonnet C le plus souvent

    Les implants mammaires (prothèses mammaires) permettent d’augmenter le volume des seins.

    Il s’agit de la méthode la plus classique d’augmentation mammaire, elle apporte de façon immédiate un volume, une projection, et un beau décolleté. Elle consiste à augmenter le volume du sein en introduisant une prothèse mammaire par une petite incision cutanée.  L’intervention est aussi pratiquée par Rive Droite Paris Étoile.

    Il existe deux types d’implants, les prothèses préremplies de gel de silicone et les prothèses gonflables au sérum physiologique.

    La majorité des implants posés en France sont préremplis de gel de silicone de nouvelle génération dont la consistance est très proche
    d’un sein normal. Ces implants en silicone peuvent être de forme et de projection variable (forme ronde ou anatomique, de projection
    faible ou intermédiaire ou forte) et le choix de la prothèse sera à adapter en fonction de la morphologie de la patiente.

    Les prothèses mammaires sont composées de :

    • l’enveloppe : Elle est constituée de silicone solide, comme les prothèses orthopédiques (donc inoffensive). Elle est lisse ou texturée (avec des aspérités).
    • le contenu de la prothèse: en France, seules les prothèses contenant du sérum physiologique et du gel de silicone sont autorisées. Les silicones liquides, les huiles et autres gels sont interdits.

    La majorité des prothèses sont en forme de lentilles. Pour chacun des volumes que nous proposons, cinq épaisseurs différentes sont proposées aux patientes. Plus l’épaisseur de l’implant mammaire est importante, plus le diamètre de cette dernière est diminué, ce qui crée un plus grand espace entre les différentes prothèses. Le choix de la prothèse se réalise avec le chirurgien (différents essais sont possibles en consultation), qui vous proposera le meilleur compromis entre la profondeur du bonnet et l’écartement de vos seins. Dans certains cas, on doit utiliser des prothèses en forme de goutte, dites anatomiques, en général réservées à la chirurgie réparatrice.

    De même, plusieurs incisions sont possibles, chacune présente ses avantages et ses inconvénients :

     

     

     

    • Incision trans mamelonnaire
    • Incision trans aréolaire sous mamelonnaire
    • Incision hémi aréolaire inférieure
    • Incision dans le sillon sous-mammaire
    • Incision dans le creux axillaire

     

     

     

    L’implant peut être placé sous le muscle grand pectoral, devant le muscle grand pectoral ou en dual plan (bi-plan, la partie supérieure de l’implant est rétro pectorale et sa moitié inférieure est rétroglandulaire). La longueur de la cicatrice est d’environ 3 cm et le chirurgien vous précisera la technique la mieux adaptée à votre cas.

    Quelles sont les indications à l’augmentation mammaire par prothèses ?

    Les prothèses mammaires sont des dispositifs médicaux destinés à restaurer ou augmenter le volume des seins. Les motivations de l’augmentation mammaire sont propres à chacune. Celles qui reviennent le plus souvent sont :

    • Une reconstruction mammaire. A la suite d’un cancer du sein, d’une mastopexie ou d’un accident ayant engendré la perte ou l’altération d’un ou des deux seins.
    • Une malformation congénitale (asymétrie mammaire, seins tubéreux, hypoplasie mammaire, aplasie mammaire, Syndrome de Poland, etc …). D’origine génétique, ces malformations peuvent créer de nombreux complexes et difficultés au quotidien.
    • Une demande esthétique pour augmenter le volume d’une poitrine considérée comme “trop petite” par la patiente.

    Les types de prothèses mammaires

    Le choix de la prothèse mammaire utilisée se fera en collaboration avec votre chirurgien selon votre profil, votre anatomie et vos envies. Il existe aujourd’hui deux types de forme de prothèses mammaires :

    • Les prothèses rondes. Ce sont les implants les plus utilisés car leur forme convient à tous les profils et à tout âge.
    • Les prothèses plates. Elles sont recommandées pour donner un effet de poitrine remontée, notamment dans le cadre d’une correction de ptôse mammaire.

    ÉTAPES D’AUGMENTATION MAMMAIRE PAR PROTHÈSE

    AVANT L'INTERVENTION

    • Le Dr Reinbold vous verra obligatoirement au cours de deux consultations préopératoires avant toute augmentation mammaire comme pour toute chirurgie des seins.
    • Un consultation d’anesthésie sera aussi nécessaire.
    • Des photos préopératoires et postopératoires de votre poitrine seront réalisées.
    • Une ordonnance pour un soutien-gorge de contention vous sera remise.
    • Les recommandations préopératoires sont :
      • Sevrage tabagique 6 semaines avant et 6 semaines après l’intervention de façon à réduire le risque de mauvaise cicatrisation, hématome,
      • Arrêt de l’aspirine et des traitements anticoagulant 7 jours avant la chirurgie.

    L'INTERVENTION

    • L’augmentation mammaire par implant se déroule sous anesthésie générale.
    • La durée de l’intervention est d’environ 45 minutes.
    • Un pansement sec simple est mis en place en fin d’intervention.
    • Aucun système de drainage par redon n’est mis en place.

    APRÈS L'INTERVENTION

    • La sortie se fait le jour de l’intervention.
    • Des gonflements, œdèmes et bleus apparaissent quelques jours suivant l’intervention.
    • Les douleurs sont assez intenses en cas de positionnement de la prothèse derrière le muscle. Elles durent en général 7 jours et sont calmées par des antalgiques de niveau 2. En revanche, en cas de positionnement devant le muscle, l’intervention est très peu douloureuse et ne nécessite que des antalgiques simples type paracétamol.
    • Le port d’un soutien gorge doit être respecté nuit et jour pendant 15 jours afin de limiter les œdèmes et d’éviter toute tension sur les cicatrices.
    • Les pansements sont à changer tous les 3 jours par une infirmière à domicile pendant 15 jours. Tous les fils sont résorbables.
    • Un arrêt de travail est préconisé pour une durée d’une semaine minimum.
    • La reprise progressive de toute activité physique sera possible après 6 semaines.
    • Des visites postopératoires seront programmées avec le Docteur REINBOLD (15 jours, 3 mois, 6 mois).
    • La cicatrice devient mature au bout d’un an et demi et nécessite une photoprotection pendant toute cette durée.

    QUELS RISQUES DE COMPLICATION ?

    Comme pour toutes les interventions de chirurgie esthétique, l’augmentation des seins par prothèses comporte des risques. Le Dr Reinbold se doit de vous informer au préalable sur ces derniers, que vous pourrez également évoquer en consultation avec lui. Ces complications, assez rares, dépendent généralement de l’état de santé global du patient et la complexité de l’opération de chirurgie esthétique. Directement après l’intervention de chirurgie des seins, on peut constater des complications locales :

    • allergie au pansement (qui doit alors être retiré et/ou changé);
    • déplacement des prothèses mammaires ;
    • hématome (peut demander une intervention selon la gravité);
    • infection de la prothèse, qui doit être retirée et reposée au minimum 6 mois après le retrait ;
    • montée de lait.

    On peut également constater des complications générales, liées à l’anesthésie ou bien à la pose :

    • paralysie des membres supérieurs;
    • phlébite;
    • embolie pulmonaire;
    • allergie aux produits anesthésiques;
    • arrêt cardiaque.

    Les complications peuvent allonger la durée d’hospitalisation, de soins et d’arrêt de travail. Les complications à distance de l’intervention sont rares, et peuvent imposer l’ablation ou le remplacement des prothèses.

    Quels sont les résultats d’une augmentation mammaire par prothèses ?

    Les augmentations mammaires par prothèses offrent généralement des résultats très satisfaisants.
    Les premiers changements sont visibles immédiatement, mais le résultat final se concrétise progressivement au fil des jours, semaines et mois suivants.
    Dans les trois premières semaines, la poitrine semble initialement figée, avec les seins remontés, avant de retrouver progressivement sa souplesse pour un aspect naturel au résultat final.

    Découvrir les photos avant/après

    Les prix pour une augmentation mammaire avec implants à Lyon

    Le prix d’une augmentation mammaire effectuée par le Dr Reinbold débute à partir de 4 900 euros. Selon le type et la taille des prothèses mammaires retenues, chaque patiente reçoit un devis personnalisé en amont de l’intervention.

    FAQ prothèses mammaires

    A quelle fréquence doit-on changer ses prothèses mammaires ?

    La durée de vie des prothèses mammaires varie de 7 à 20 ans, avec une moyenne d’environ 10 ans.
    Une surveillance clinique et échographique tous les 2 ans est recommandée. Bien que les progrès scientifiques aient prolongé leur durée de vie, il est conseillé de les changer avant leur détérioration, généralement entre 12 et 15 ans pour prévenir les complications.

    Pourquoi faut-il remplacer ses prothèses mammaires ?

    Les prothèses mammaires ne sont généralement pas conçues pour durer toute la vie. Il est nécessaire de les changer pour éviter des complications. Naturellement, les implants mammaires peuvent présenter des signes d’usure, pouvant entraîner des ruptures, des fuites ou des déformations. Un traumatisme peut également être à l’origine d’une rupture de prothèses mammaires qui devront être remplacées dans les plus brefs délais.

    Sur le plan esthétique, des changements morphologiques comme la grossesse, la prise de poids, ou encore le vieillissement peuvent affecter l’apparence et le positionnement des implants mammaires, nécessitant leur ajustement ou leur remplacement.

    Certaines complications médicales comme la présence de coques (durcissement du tissu cicatriciel autour de l’implant) nécessitent également le remplacement des prothèses mammaires.

    Est-il possible d’allaiter avec des prothèses mammaires ?

    Le port de prothèses mammaires ne constitue pas une contre-indication à la grossesse. Les prothèses en silicone ne présentent aucun danger pour la mère ou l’enfant. Cette intervention n’influe ni sur la montée de lait ni sur le fonctionnement de la glande mammaire, et il est tout à fait possible d’allaiter normalement.
    Cependant, en cas de projet de grossesse à court terme (dans les 6 mois), il est conseillé d’attendre et d’effectuer l’intervention au moins 6 mois après la fin de l’allaitement.

    Peut-on dépister un cancer du sein avec des implants mammaires ?

    La présence d’implants mammaires n’est pas un obstacle au dépistage régulier du cancer du sein par mammographie. Il est essentiel de signaler la présence des prothèses à votre radiologue avant l’examen, mais cela n’entrave pas le processus d’observation des seins, qui se déroule de la même manière que chez des femmes n’ayant pas d’implants.

    L’augmentation mammaire par prothèses est-elle prise en charge par la Sécurité Sociale ?

    L’augmentation mammaire est une procédure esthétique qui n’est généralement pas prise en charge par la sécurité sociale. Tous les frais associés sont ainsi à la charge du patient.

    Cependant, l’assurance maladie peut, dans certains cas, prendre en charge l’augmentation mammaire par prothèse. Les critères sont les suivants :

    • Hypoplasie mammaire ou petite poitrine avec une taille de bonnet < A
    • Malformation mammaire comme par exemple des seins tubéreux, ou un syndrome de Poland
    • Malformation thoracique comme dans le cadre des pectus excavatum
    • Cancer du sein dans le cadre d’une reconstruction

    Les implants mammaires augmentent-ils le risque de cancer du sein ?

    Aucune relation entre les prothèses mammaires et le risque de cancer du sein n’a été prouvé à ce jour, d’ailleurs les prothèses mammaires n’empêchent pas la mammographie, l’échographie ou l’IRM.

    Quand puis-je reprendre le travail ?

    La période de convalescence varie selon votre état de santé et votre emploi. Comptez à minima une semaine de congés après l’intervention pour un travail sédentaire et environ 20 jours en cas de port de charges lourdes.

    Combien de temps dois-je porter le soutien gorge de contention ?

    Pour une bonne cicatrisation, il est important de porter le soutien-gorge médical jour et nuit durant 2 mois. En fonction du type de prothèses, le retrait peut se faire plus tôt, avec accord de votre chirurgien.

    Combien de temps dure l’hospitalisation ?

    Une augmentation mammaire par prothèse se fait généralement en ambulatoire. Vous pourrez donc rentrer chez vous le jour même, à condition que votre état le permette.

    Quelle est la durée de vie d’un implant mammaire ?

    Selon l’ANSM, la durée de vie d’une prothèse mammaire est d’environ 10 ans. Passé ce délai, il est vivement recommandé de changer ses prothèses.

    Les implants mammaires augmentent-ils le risque de cancer du sein ?

    Aucune relation entre les prothèses mammaires et le risque de cancer du sein n’a été prouvé à ce jour, d’ailleurs les prothèses mammaires n’empêchent pas la mammographie, l’échographie ou l’IRM.

    Quand puis-je reprendre le travail ?

    La période de convalescence varie selon votre état de santé et votre emploi. Comptez à minima une semaine de congés après l’intervention pour un travail sédentaire et environ 20 jours en cas de port de charges lourdes.

    Combien de temps dois-je porter le soutien gorge de contention ?

    Pour une bonne cicatrisation, il est important de porter le soutien-gorge médical jour et nuit durant 2 mois. En fonction du type de prothèses, le retrait peut se faire plus tôt, avec accord de votre chirurgien.

    Combien de temps dure l’hospitalisation ?

    Une augmentation mammaire par prothèse se fait généralement en ambulatoire. Vous pourrez donc rentrer chez vous le jour même, à condition que votre état le permette.

    Quelle est la durée de vie d’un implant mammaire ?

    Selon l’ANSM, la durée de vie d’une prothèse mammaire est d’environ 10 ans. Passé ce délai, il est vivement recommandé de changer ses prothèses.

    UN PROJET, BESOIN D’UN AVIS

    14 Commentaires

    1. Sandrine

      Bonjour, Je suis une étudiante en architecture de 24 ans. Malheureusement, mon hypotrophie mammaire sévère a toujours été un sujet de lourd à porter et qui me fait sentir différente des autres femmes. J’ai une mauvaise perception de mon propre corps. Je suis curieuse de savoir quelles sont les chances de succès d’une augmentation mammaire dans mon cas. J’aimerai bien avoir une réponse de votre part. Merci.

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Sandrine,
        Aujourd’hui, à l’aide de notre logiciel 3D, vous pouvez avoir un aperçu assez réaliste du rendu post-opératoire qu’il est possible d’obtenir. N’hésitez pas à prendre rdv pour plus d’infos. Bien à vous

        Réponse
    2. Tiffany

      Bonjour Dr enfin le jour de mon intervention d’augmentation mammaire approche, je suis très contente et fière de moi d’avoir passé ce cap, en attendant docteur j’ai une petite question si vous voulez bien me donner une réponse. est ce que toute les formes des prothèses ont le même liquide physiologique ? Merci

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Tiffany,
        Les prothèses mammaires sont remplis de gel de silicone et non de sérum physiologique et il existe une disparité de type de gel plus ou moins souples en fonction des gammes de prothèses.
        Bien à vous

        Réponse
    3. Ludivine

      Bonjour Dr Reinbold, ma première consultation est prévue pour le mois prochain, c’est pour une augmentation mammaire, et déjà j’ai énormément peur. On m’explique c’est normal d’avoir peur. J’essaye de me ressaisir mais ça me prends tout le temps. C’est surtout les douleurs pendant l’opération et la convalescence, je sais que ça va durer un bon bout de temps, j’ai jamais eu a supporter des douleurs aussi longtemps je me pose des questions sur les cicatrices est ce qu’elles vont être visible et si ça va être gros ou petit j’espère que je vais tenir le coup merci docteur.

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Ludivine,
        Rassurez vous, les douleurs post-opératoires pour ce type d’opération ne dure qu’une semaine et les cicatrices sont quasi-invisibles cachés le plus souvent dans la sillon sous-mammaire.

        Réponse
    4. Solène

      Bonjour Dr, si vous voulez bien, j’ai quelques questions à propos de l’augmentation mammaire, que je compte faire en juin. Pour commencer je voulais savoir pour les incisions cutanées c’est par quelle voies ? Et pour la mise des implants dans quel positionnement vous allez les poser ? Merci docteur pour votre réponse.

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Solène,
        Ma préférence va vers les incisions au niveau du sillon sous-mammaire car elle ne mesure que 3,5 cm grâce à l’aide d’un dispositif qui facilite l’introduction de l’implant (Keller-Funnel). Il n’y a pas d’intéraction avec la glande mammaire, beaucoup moins de risque de perte de sensibilité et moins de douleur car le muscle est décollé et non traversé comme pour la voie hémiaréolaire inférieure.
        Concernant le positionnement, je préfère placer les implants sous le muscle pectoral ou en dual plan. Le rendu est plus naturel avec une pente douce sur le dessus du sein, moins de palpabilité de l’implant et moins de distension sur la peau à terme.
        Bien à vous

        Réponse
    5. Elise

      Bonsoir docteur, j’ai 40 ans, Finalement j’ai décidé de me faire une augmentation mammaire. C’est longuement réfléchi. Je pense souffrir d’hypotrophie mammaire sévère j’ai pris mon temps de réflexion et je suis pour prendre contact et connaitre un peu les étapes, que je connais déjà quelques une, j’ai beaucoup cherché mais il me reste encore des questions que je me pose par exemple le soutient gorge que je devrais porter. Je dois le garder pour combien de temps en max ? Merci a vous docteur.

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Elise,
        Je vous propose dans un premier temps de venir en consultation afin que je vous précise toutes ces étapes. Au cours de la première consultation, nous effectuons également des simulations en 3D permettant de vous donner une idée du résultat post-opératoire.
        Nous vous expliquons pas à pas les différentes étapes avant pendant et après l’opération. D’autre part, si vous souffrez d’une hypotrophie mammaire sévère, une prise en charge est possible.
        PS: le soutien gorge est à porter 15 jrs nuit et jour
        Au plaisir de vous rencontrer!

        Réponse
    6. Audrey

      Bonjour docteur, je suis en mode préparation pour une intervention d’augmentation mammaire. Vous savez bien à quel point les avis professionnels sont importants, pour les gens comme moi pour franchir le pas. Je visite beaucoup de forums de plus en plus que le jour de l’intervention approche. Je veux avoir une taille naturelle. J’ai choisis les prothèses plates, je me demande pour la durée de vie de ces prothèses. Aussi si vous pensez aussi que c’est un très bon choix ? Je vous remercie pour votre attention

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Audrey,
        Difficile de vous dire si cela est bon choix pour vous sans vous avoir vu.
        Concernant les protheses « plates », à priori profil bas, il s’agit d’un bon choix si vous souhaitez une petite augmentation naturelle qui passe inaperçue et qui vous redonne un petit galbe au sein.
        Concernant la durée de vie, elle est la même que pour les autres implants à profil modéré ou haut: entre 10 et 15 ans
        Bien à vous

        Réponse
    7. Margot

      Bonjour Dr Reinbold, j’envisage de me faire une augmentation mammaire par prothèses, pour le moment je suis en train de me documenter pour voir ce que j’ai comme alternative devant moi, je ne veux pas avoir mal après l’opération, je suis coache sportive je me demandais après pose de prothèse et bonne convalescence est ce que je pourrai pratiquer mon travail sans problèmes ou complications surtout que je compte me faire un bon 95D ? Merci à vous docteur.

      Réponse
      • Christophe Reinbold

        Bonjour Margot,
        Si vous êtes coach sportive et que vous ne souhaitez pas avoir mal, je vous conseillerai de mettre les prothèses devant le muscle, vous pourrez ainsi retrouver votre activité habituelle très rapidement et sans douleur.
        Bien à vous

        Réponse

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *