Chères patientes,

Depuis quelques semaines circule une information : depuis 2011, 53 femmes porteuses d’implants mammaires à enveloppe texturée ont développé une tumeur très rare: le lymphome anaplasique à grandes cellules.

Le lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) est un lymphome non-Hodgkinien à cellules T périphériques. C’est un cancer rare et agressif, affectant les ganglions lymphatiques et les organes.

Environ 500.000 femmes portent actuellement des implants mammaires en France. Les implants texturés, mis en cause dans la survenue de ce cancer rare, représentent la majorité du marché français: 85%, contre 15% pour les implants à enveloppe lisse.

Par mesure de précaution, les autorités sanitaires ont retiré ces implants du marché et préconisé de réaliser une surveillance accrue pour les patientes porteuses de ce type d’implants.

Dans ce contexte, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) réunira les 7 et 8 février 2019 un comité d’experts chargé d’auditionner des patientes, des professionnels de santé et autres acteurs concernés pour bénéficier d’un éclairage global sur l’utilisation de ces implants. A l’issue de ces auditions et de l’avis du comité d’experts, une décision sera prise concernant « l’utilisation notamment des implants mammaires à enveloppe texturée, en chirurgie esthétique et reconstructrice ».

N’utilisant pas ce type d’implants pour mes interventions de chirurgie esthétique des seins, vous n’avez aucun souci à vous faire si vous m’avez confié votre opération.

A bientôt au cabinet.
Cordialement.

Dr Reinbold